Green molecule

Accompagner la transition vers l’hydrogène vert

"Passer d'une économie linéaire avec un modèle de fabrication industrielle traditionnel (Prendre, Fabriquer, Utiliser, Jeter) à un modèle d'économie circulaire avec peu ou pas d'impact sur le capital naturel nécessitera un engagement fort de la part des entreprises. Pour ce faire, ils doivent atténuer leur impact environnemental à court terme, tout en repensant leurs modèles commerciaux pour les rendre durables par conception à moyen terme.

Le processus pour devenir durable dès la conception commence par l'utilisation d'énergie renouvelable. Les acteurs de l'industrie du monde entier investissent dans des sources d'énergie plus propres, avec l'hydrogène en tête. Les acteurs de la chaîne de valeur de l'hydrogène, y compris les producteurs, les distributeurs et les fournisseurs de technologies, travaillent à la conception, à la construction et à l'exploitation de la technologie, des installations et des infrastructures qui feront de l'hydrogène bleu et vert des sources d'énergie efficaces.

Grâce à notre réseau mondial d'experts et à notre connaissance approfondie des réglementations internationales et locales, BV est parfaitement positionnée pour accompagner les acteurs de la chaîne de valeur croissante de l'hydrogène vert. Ces acteurs peuvent alors soutenir efficacement les stratégies des entreprises pour réduire leur impact sur l'environnement et leur dépendance aux énergies polluantes.

Une chaîne de valeur sans carbone pour la production, le stockage, la distribution et l'utilisation de l'hydrogène est essentielle pour développer un modèle économique d'économie circulaire qui contribuera positivement au défi croissant du changement climatique."


Didier Michaud-Daniel
Directeur Général 
Bureau Veritas

 

Alors que l'hydrogène est utilisé depuis des années à des fins industrielles, sa version renouvelable - connue sous le nom d'hydrogène vert - connaît une demande accrue, motivée par des objectifs zéro carbone. Rien qu’en Europe, les investissements dans l’hydrogène renouvelable atteindront entre 180 et 470 milliards d’euros d’ici 20501, soit 12 à 14% du mix énergétique du continent. Partout dans le monde, des fonds publics et des investissements privés soutiennent le développement de l'hydrogène vert pour de nouveaux usages urbains et industriels. Voici un aperçu de ce marché en pleine croissance.

Chaque année, des dizaines de millions de tonnes d'hydrogène sont produites dans le monde pour être utilisées dans les industries pétrolière, chimique et électronique. Cependant, les deux principaux procédés de production d'hydrogène (le vaporeformage et la gazéification du charbon de bois) utilisent des combustibles fossiles, et émettent donc des gaz à effet de serre. Pour limiter l'impact de ces procédés, l'industrie doit produire de l'hydrogène verte et durable depuis sa création jusqu’à son utilisation.

Les défis et le potentiel de l'hydrogène décarboné

"De nos jours, le procédé à la mode est l'électrolyse, qui consiste à séparer les molécules d'eau en hydrogène et oxygène afin de collecter les molécules d'hydrogène", explique Clément Poutriquet, responsable du développement commercial Hydrogène chez Bureau Veritas France. En utilisant une électricité bas carbone ou décarbonée produite à partir d'énergie éolienne, solaire ou nucléaire, les producteurs d'hydrogène peuvent produire de l'énergie avec peu ou pas d'impact carbone."

L'hydrogène vert a de nombreuses utilisations, dont:

  • Stockage des surplus d’électricité provenant d’énergies renouvelables sous forme d’hydrogène
  • Redistribution du surplus d'électricité en l'injectant dans le réseau de gaz naturel
  • Production d'électricité décarbonée via des piles à combustible pour des applications stationnaires (par exemple: centres de données, festivals)
  • Fourniture de stockage d'énergie pour les unités de transport (par exemple: trains, camions)

Cependant, l'électrolyse reste un processus plus coûteux que l'utilisation de combustibles fossiles et de l'hydrogène qu'ils produisent. "D'où le soutien massif des investisseurs publics et privés pour le développement et la mise à l'échelle de cette méthode, qui est en passe de devenir l'une des pierres angulaires de la décarbonisation", note Nicolas Mey, directeur technique de la Global Service Line Oil & Gas de Bureau Veritas.

La Commission européenne estime que "l'hydrogène décarboné pourrait répondre à 24% de la demande énergétique mondiale d'ici 20501". Le développement de l'hydrogène vert générerait également des centaines de milliers d'emplois à l'échelle internationale.

Gérer la sécurité pour la production et l'utilisation d'hydrogène vert et…

Ce virage fondamental pose la question de la sécurité des nouvelles installations qui vont générer et fournir de l'hydrogène. Ces installations sont situées au plus près des points d'utilisation, notamment dans les villes et les zones de production industrielle concentrée.

L'hydrogène est un gaz inodore, mais très volatil et extrêmement inflammable. "Ses caractéristiques et son seuil de détection sont différents de ceux couramment appliqués à d'autres gaz, comme le gaz de ville ou le GPL", précise Nicolas Mey. "De nouvelles réglementations devront émerger pour couvrir ces nouvelles utilisations de l'hydrogène décarboné."

La sécurité de l'hydrogène n'est pas seulement liée à la gestion des risques relatifs aux actifs physiques. Il s'agit également de prendre en compte les risques liés aux enjeux de sécurité numérique, car tous les systèmes, capteurs et réseaux doivent être évalués et protégés des cyberattaques.

… développer un cadre structuré et standardisé pour l'hydrogène

La croissance du secteur de l'hydrogène nécessite la confiance, non seulement du grand public et des décideurs politiques et économiques, mais aussi de ceux qui travaillent directement avec l'hydrogène.

Bureau Veritas a anticipé ce défi en développant un système de certification volontaire basé sur nos décennies d'expérience dans l'évaluation des risques industriels liés à l'hydrogène. "Ce dispositif s'appuie sur notre expertise des normes internationales et notre connaissance des procédés industriels, des équipements et de la gestion des risques", explique Clément Poutriquet. "Il s'intègre et s'adapte aux réglementations spécifiques à chaque pays. Notre objectif est d'aider les porteurs de projets à instaurer la confiance avec les autorités, les financiers et les habitants."

Grâce à ce cadre, les risques sont pris en compte dès la conception et les recommandations peuvent être partagées avec toutes les parties prenantes. Il s'agit notamment des collectivités locales, des pouvoirs publics, des financiers, des producteurs d'hydrogène, des bureaux d'études et d'ingénierie, des prestataires d'installation et de maintenance, des opérateurs de transport et d'énergie, des industriels, etc. "Il est essentiel que tous ceux qui sont impliqués dans ces sites soient systématiquement au courant des risques de travailler avec l'hydrogène et soient formés à la gestion des risques", insiste Nicolas Mey.

Comment Bureau Veritas soutient la chaîne de valeur de l'hydrogène

Bureau Veritas met son expertise au service de la sécurisation de l'ensemble de la chaîne de valeur de l'hydrogène car elle est structurée et intégrée dans le processus de production industrielle. BV fournit une expertise précieuse à toutes les étapes du développement et de la production de projets:

  • Pré-projet: conformité réglementaire, évaluation des risques, analyse d'opportunités
  • Conception: contrôles techniques, audits fournisseurs, assistance aux bureaux d'études et aux installateurs
  • Construction: sûreté et sécurité, prévention des risques, formation des participants
  • Exploitation: maintien en condition opérationnelle (MOC), optimisation de la performance énergétique, certification de la qualité ou des origines de l'hydrogène décarboné, transport sécurisé par gazoducs, réseaux électriques et véhicules

Ces services font partie de la Ligne Verte BV, un portefeuille complet de services et de solutions dédiés au développement durable. En développant une expertise globale sur toute la chaîne de valeur de l'hydrogène, Bureau Veritas est prêt à accompagner la décarbonation de tous les secteurs de l'économie au bénéfice des personnes et de la planète.

Un partenaire de choix dans l'industrie de l'hydrogène

Avec une vision claire de la manière dont l'hydrogène peut contribuer à favoriser la transition énergétique propre et fort de ses 20 ans d'expertise dans le secteur, Bureau Veritas est un partenaire de choix pour accompagner la croissance de l'industrie de l'hydrogène.

Tout au long de la chaîne de valeur, nos experts sont des contributeurs clés aux discussions et aux actions des instances internationales telles que l’Hydrogen Council, dont l'objectif est de poser les bases de l'hydrogène pour favoriser la transition énergétique propre pour un avenir meilleur et plus résilient.

"Bureau Veritas est actuellement la seule entreprise d'essais, d'inspection et de certification membre de l’Hydrogen Council. Pour avancer dans la confiance du public, le marché de l'hydrogène décarboné doit tirer parti à la fois des projets existants et des évolutions technologiques et réglementaires futures", conclut Nicolas Mey.


www.ec.europa.eu/commission/presscorner/detail/en/QANDA_20_1257

Découvrez notre infographie sur l'hydrogène
Découvrez notre livre blanc sur l’hydrogène