5G

Technologie

5G : accompagner la nouvelle ère de la connectivité 

16 juil. 2019

En 2020, la déferlante 5G va arriver sur le marché du mobile et des réseaux. « 5G » pour 5ème génération de technologies de communication sans fil. Divertissement, mobilité, logistique, industrie, santé… : avec la 5G, la connectivité numérique va passer à la vitesse supérieure et entraîner avec elle des pans entiers de l’économie. Et avec un enjeu essentiel : donner des gages de confiance aux entreprises et à la société qui vont l’adopter.

Chaque minute dans le monde, ce sont en moyenne plus de 4 millions de vidéos qui sont visionnées sur YouTube, 2 millions de snaps envoyés et 50 000 photos postées sur Instagram. En quelques années, la connectivité a progressé à pas de géant, et s’est installée au cœur de toutes les activités humaines. Désormais, la communication sans fil s’invite dans tous les objets et réflexes du quotidien, du réfrigérateur connecté en passant par la fermeture de sa maison, la surveillance routière ou la réalisation à distance d’opérations à cœur ouvert. 

La connectivité mobile change d’échelle

Pour garantir la promesse d’une information ubiquitaire et instantanée, la 5G va assurer un très haut débit d’information, en multipliant par 10 le débit maximal de la 4G, passant ainsi de 1 Gbit/s à 10 Gbit/s. Pour l’utilisateur, cela signifie qu’en 5G, il suffira de 42 secondes pour télécharger une vidéo de 1 Go contre 7 minutes en 4G. Le réseau 5G devrait par ailleurs pouvoir accueillir près d’un million d’appareils connectés par kilomètre carré. Enfin, la latence (le temps que met le réseau pour répondre à une requête) devrait descendre jusqu’à 1 milliseconde – contre 50 en moyenne pour la 4G. Du jamais vu.

L’émergence d’un nouveau continent informationnel

Le réseau 5G va grandement faciliter la vie des utilisateurs. Mais plus généralement, ce que vise le déploiement de la 5G, c’est la globalisation de l’internet des objets, la massification de l’internet mobile à haut débit . Tous ces réseaux forment un océan informationnel et définissent la structure de base d’une sorte de « 7eme continent » invisible. Et la 5G devrait composer la « roche mère » de ce continent informationnel en émergence.

La ruée vers le très haut débit

Face à la déferlante qui se prépare, les fabricants de terminaux (ordinateurs, routeurs, transmetteurs), les développeurs de logiciels de gestion de réseaux et les opérateurs mobiles n’ont pas attendu que soient officiellement actés les standards d’interopérabilité 5G.

Aux États-Unis, T-Mobile ou Verizon ont conduit des essais dans quelques villes. En Chine, China Mobile, China Unicom et China Telecom ont également éprouvé les capacités de leurs premiers équipements 5G. Tous les opérateurs mobiles suivent de très près les réflexions des gouvernements et des autorités compétentes devant aboutir à l’attribution de bandes de fréquences nouvelles, dédiées à la 5G. Le «spectre électromagnétique» - où circule déjà les ondes de la radio, de la télévision, de la 4G - est en effet déjà bien encombré, et le haut débit nécessite certaines fréquences précises.

Le défi de la mise en service des dispositifs connectés

Il faut dire que le temps presse : la 5G devrait être officiellement déployée commercialement au deuxième semestre 2020. Les spécifications ayant été définies, les industriels ont développé des architectures matérielles et logicielles et sont actuellement en phase de test de leurs équipements.

Outre les équipementiers du divertissement et les opérateurs réseaux, les équipementiers industriels sont aussi en pleine préparation – et peuvent notamment s’appuyer sur Bureau Veritas pour tester et certifier les équipements de la nouvelle génération de télécommunication mobile.

Bureau Veritas continue d’innover dans le domaine de la 5G, notamment en certifiant le premier appareil 5G NR 39Ghz mmWave selon les standards de la Commission fédérale des communications américaine. Le Groupe a également mis à jour son outil de gestion des tests, Interlab Evo afin d’être compatible avec les critères du 3GPP[1] et du GCF/PTCRB[2].

Bureau Veritas collabore également avec les principaux fabricants d’équipements de test comme Anritsu pour obtenir des certifications de test de conformité GCF et PTCRB (validation des équipements de test), accélérant ainsi la capacité des appareils à être testés par rapport aux normes 3GPP par des laboratoires de test tels que Bureau Veritas.

Anticiper les failles de sécurité et accompagner la mise sur le marché

L’enjeu majeur pour tous les acteurs (fabricants, intégrateurs, distributeurs d'appareils connectés et sans fil) est donc d’anticiper les risques majeurs en termes de cyber sécurité, d’interopérabilité, d’interférences ou encore de fiabilité des futurs appareils mis sur le marché. En termes de sécurité notamment, la 5G augmente par exemple les failles potentielles en multipliant les possibilités de communication. Elle ne couvre pas non plus l’utilisateur face aux risques de traçabilité abusive (géolocalisation et identification des personnes grâce au smartphone, etc.). Grâce à son réseau international de laboratoires d’essais en matériel électronique, Bureau Veritas accompagne au plus près les acteurs pour lesquels cette révolution technologique s’accompagne de défis importants. 

Donner confiance dans les progrès rendus possibles par la 5G

Les caractéristiques de la 5G promettent une véritable révolution. La formidable densité d’objets que peuvent accueillir les réseaux 5G, ainsi que leurs délais de réaction extrêmement courts  peuvent faire d'eux le système nerveux des smart cities, des nouvelles mobilités et des usines « 4.0 ».Cependant, les promesses ne seront tenues que si les architectures matérielles, logicielles et humaines qui supporteront la 5G offrent un très haut niveau de sécurité aux données et un très haut niveau de fiabilité aux services proposés. C’est ici que Bureau Veritas intervient : pour donner confiance en ce nouveau continent, sur lequel l’industrie, la société et plus largement l’Humanité s’apprête à marcher. Un petit pas pour l’Homme, un grand pas… pour la connectivité.


[1] 3rd Generation Partnership Project 

[2] Global Certification Forum and PCS Type Certification Review Board (PTCRB)